27 avril 2021

Je ne te pensais pas si fragile


Comment je suis tombée sur cette pépite ? Je l'ignore encore. Il a surgi de nulle part un soir sur un réseau social (avais-je tapé "épuisement professionnel" sur google...)
 
Quel choc !  
 
Inspiré de son expérience dans une entreprise "corporate", où l'on est "potes et collègues", parfaite en apparence, Kikka retrace après l'arrivée d'un nouveau directeur, la descente aux enfers, l'épuisement, la traversée du désert mais surtout la guérison et la résilience.  

Un livre qui résonne encore très fort en moi tant le propos a fait écho. Dans cette époque où tout est compté, où les indicateurs nous pilotent,  dans cette courses effrénée aux résultats, armée de mon seul désir de bien faire comment ne pas être profondément émue par l'histoire de Clothilde.  Comment tenir le cap, comment se relever après un burn out, comment partir au bon moment ?  

Et les autres, les collègues, les amis, la famille, le médecin du travail, quels sont leurs devoirs : informer, alerter, réparer ? Impuissants parfois, planqués par confort quelquefois, ou terrorisés aussi, aveugles ou aveuglés. Tout est très justement abordé et particulièrement bien écrit. Car oui, à aucun moment on a le sentiment de lire Psychologie magazine ou  un livre de développement personnel. C'est de la littérature : les mots sonnent juste et fort.

Je n'ai qu'une envie: rencontrer l'auteur lors de son roadtrip en van pour lui faire dédicacer mon exemplaire. 

https://kikkaauteure.fr/


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ajouter votre avis, vos impressions, votre humeur :)

Frangines

Ma rencontre avec Adeline Bréau est récente avec un énorme coup de cœur pour son roman, l’odeur de la colle en pot qui m’a fait remonter ...