20 décembre 2015

Taj Mahal

Ce film a une résonance toute particulière puisqu'il sort à peine trois semaines après les attentats du 13 novembre et qu'il raconte l'attentat du Taj Mahal à Bombay, en 2008. Alors que beaucoup d'autres films ont été annulés, celui ci se retrouve sur les écrans...
On y suit la jeune et jolie Louise, 18 ans, plus tout à fait adolescente, pas encore adulte,  qui accompagne ses parents en Inde. Elle souhaite faire une école de photos. Elle souhaite capturer les instants. Le soir du 27 novembre, l'hôtel est attaqué par des terroristes, c'est elle qui se retrouve captive, coincée dans la chambre, avec pour seul contact avec l'extérieur son père, au bout d'un précieux téléphone. Le père (peut être le moins convaincant) maintient ce lien vocal, la rassure, lui promet de venir la chercher alors que les coups de feu s'intensifient derrière les portes de l'hôtel. Louise, planquée dans la salle de bain, agrippée à son téléphone résiste! Le film de Nicolas Saada parvient à nous emporter sans être voyeur: la tension est palpable (jamais un chargeur de téléphone ne m'a paru aussi inatteignable), mais nous donne aussi espoir. Sans être époustouflant, le film tient la route.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ajouter votre avis, vos impressions, votre humeur :)