19 décembre 2015

Star Wars épisode VII

Vous le savez peut-être, les étoiles et moi, ça fait 12 . N'ayant jamais vu les épisodes 1 à 6, une fois n'est pas coutume, c'est avec plaisir que je laisse la place à un ami cher pour cette critique (Merci FA)...


Star Wars – épisode VII – Le réveil de la force
La famille Skywalker met à nouveau le bazar dans la Galaxie.
[Attention : des éléments de l’intrigue sont dévoilés, mais pas tous quand même]

Kylo Ren va chercher du Gui pour le nouvel an
Trente-deux ans après Le Retour Du Jedi, épisode VI (mais qui était l’épisode III à l’époque), la saga Star Wars se dote enfin d’un septième volet. George Lucas a laissé (moyennant 3,12 milliards d’euros tout de même) en 2012 les clefs de l’univers à Disney et c’est J. J. Abrams, qui a déjà signé Star Trek, Mission Impossible 3, Super 8 et créé la série Lost, qui se frotte à la réalisation et au regard acéré des millions de fans à travers la planète.
La presse s’est fait l’écho des mesures drastiques mises en œuvre par Disney pour qu’aucun journaliste ne dévoile quoi que ce soit avant la sortie mondiale. On ne comprend pas vraiment pourquoi tant il n’y a rien d’inattendu. Le risque aurait sans doute été trop cher. L’intrigue reprend ainsi les personnages (et les acteurs) qui ont fait le succès des tous premiers films, utilise les ingrédients scénaristiques des épisodes précédents quasiment ligne par ligne et introduit de nouveaux personnages pour lifter (comme le visage de Carrie Fisher) un peu le tout. Cela aboutit à deux heures et quart menées tambour battant, légèrement trop denses pour être totalement réussies.

Petite revue des troupes, les anciens.
La princesse Léia a été rétrogradée générale, elle a changé de coiffure comme le note élégamment Han Solo lui aussi de retour, moins alerte tout de même et quasiment aussi rouillé que le Faucon Millenium. C3PO est toujours là, affublé d’un bras gauche rouge ( ?). R2D2 fait la tête parce que « maître Luke » est parti, il est en mode veille. Chewbacca est lui toujours vaillant (les animaux poilus vieillissent manifestement moins vite que les humains).

Les nouveaux.
Le nouveau Han Solo est Poe Dameron, pilote de génie qui manie les X-wings comme personne. Le nouveau Luke est une fille, s’appelle Rey habite sur une planète sablonneuse (Jakku) et vit du pillage des épaves d’anciens vaisseaux de l’empire abandonnés. Le nouveau schizophrène en chef s’appelle Kylo Ren, mais ne bénéficie malheureusement pas, il faut le souligner, d’un thème musical aussi réussi que son illustre ancêtre Dark Vador. Le nouvel empereur est le leader suprême dénomé Snoke et paraît bien déterminé (cela promet pour la suite). Le nouveau R2D2 est BB-8, un robot aussi intelligent, plus petit, qui va permettre de renouveler la gamme de produits dérivés. Le nouvel Empire s’appelle le Premier Ordre et reprend bien évidemment les codes des régimes totalitaires. Seul Finn, sorte d’esclave libéré de l’empire, de traitre affranchi, apporte une touche d’inédit.
Comme à chaque fois, les rebelles tentent de détruire la n-ième version de l’étoile de la mort que l’Empire s’acharne inlassablement à reconstruire épisode après épisode de façon incompréhensible. La famille Skywalker s’affronte au sabre laser et discute philosophie et psychanalyse sur des passerelles au-dessus du vide. Tout ce petit monde tente de retrouver Luke qui, pour une étrange raison, boude dans son coin de Galaxie (vexé d’être le dernier Jedi, soi-disant) sans que personne ne sache vraiment où.
J. J. Abrams a réussi, un peu laborieusement certes, son examen de passage sans faire de faute éliminatoire (les images sont somptueuses) : les fans de la saga trouveront leur compte dans cet épisode académique. On a cependant hâte de voir ce qu’il va proposer une fois cette étape obligatoire franchie, hâte de savoir de quel côté de la force il va faire pencher la Galaxie, hâte de savoir s’il va réussir à tuer artistement le père George Lucas. To be continued.
en pleine répétition de la chorégraphie pour la fête de noël de l'empire

13 commentaires:

  1. Ça manque de souffle. Déçu par Harrison Ford.

    RépondreSupprimer
  2. Merci la famille A! Vous redonnez un peu de peps au blog ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Ah ouf : Ln tu m as fait peur!!!
    FA, si tu es bien celui auquel je pense, merci pour ta critique q je lirai après avoir vu le film
    Question cruciale : y emmènerais tu deux charmants bambins âges de 6 et 9 ans? Est ce regardable

    RépondreSupprimer
  4. Comme le sont les tous premiers ou les mettrais tu au même niveau que le 3 ( ou 6 suivant la numérotation que tu prends) qui pour moi ne peut clairement pas être vu par les chérubins sus cites?
    Merci +++
    Ad
    Ps ln désolée de ne faire vivre ton blog que à distance après avoir vus les films ds l avion ou sur canal ;-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien à voir AD avec tes commentaires... juste que le blog n'avait plus de visites...et la critique de starwars a relance les visites!

      Supprimer
  5. Ben voilà
    Faut t y mettre :-))
    L année prochaine fait dépoter un block buster par mois!!
    Va y avoir du lourd Batman avatar spider Man....
    Belle année qui s annonce pour toi ;-))

    RépondreSupprimer
  6. Hello, Hello,
    Très bonne question AD!. J'attends avec impatience la réponse.
    le VII étant donc la suite...du VI, qui a longtemps été le 3 pour moi mais ca y est j'ai intégré...
    GD

    RépondreSupprimer
  7. J'y suis allé avec 9 ans. Ça allait même si certains passages ont été un peu effrayants pour lui. Pour 6 ans il faut oublier. Trop jeune à mon avis.
    FA

    RépondreSupprimer
  8. merci la famille D pour ces commentaires, c'est chouette cette collaboration familiale
    vous embrasse

    RépondreSupprimer
  9. Merci FA et ravie d'avoir de tes nouvelles... Mais ça me plonge dans l'angoisse d'un conflit familial si on n'en emmène qu'un... Tels que je nous connais, le temps qu'on se décide, il aura été retiré de l'affiche ;-)
    Bonne fête à tous. Bises
    AD

    RépondreSupprimer
  10. Ben oui ta GD! un de mes amis, expert en la matière (il a une fortune en figurines et vaisseaux suspendus sur les murs de ses petits coins), m'a confirmé que ce n'était pas pour les 7 ans. J'en profite pour souhaiter à Groody d'excellentes fêtes de fin d'année.
    Bises GD

    RépondreSupprimer

Ajouter votre avis, vos impressions, votre humeur :)