12 avril 2018

La belle et la belle

Quel joli film sur le temps qui passe et les choix de vie porté par deux actrices merveilleuses: Sandrine Kiberlain et Agathe Bonitzer. C'est poétique, fantasque presque onirique et ça m'a fait un bien fou lors d'une soirée bien triste.
Margaux 20 ans tombe sur  Margaux 45 ans, celle qu'elle va devenir. Ou, vu différemment, Margaux 45 ans rencontre Margaux 20 ans, qu'elle a été. Au choix.  Changer l'avenir ou accepter le passé ?
Le postulat de départ est impossible et pourtant on se laisse prendre (comme dans Camille redouble). On s'attendrit devant l'amitié entre ces deux femmes. On sourit devant l’hésitation du beau Melvil Poupaud, ex-compagnon de Margaux et amant de son jeune "double".
Et surtout, on s'interroge, sur  les choix de vie, les renoncement, les erreurs de jeunesse, les amours ratées...le destin en somme ! Quelle belle surprise.

2 commentaires:

  1. Seulement 4 personnes dans mon cinéma pour voir ce joli moment cinématographique ! Comme tu le dis, ce film est poétique, doux et nous interpelle sur certains choix de chemin de vie plus chaotiques que d'autres.

    RépondreSupprimer
  2. Nous étions 8 et les gens ont semblé détester...pas moi ;-))))

    RépondreSupprimer

Ajouter votre avis, vos impressions, votre humeur :)