21 décembre 2017

Les oubliés du dimanche de Valérie Perrin

Quel plaisir que de dévorer un roman, qui plus est bercée par les rails de la SNCF...
Ce roman allie tout ce que j'aime : une très jolie histoire sur fond de seconde guerre mondiale, un style littéraire propre, des héroïnes (Hélène et Justine, 70 ans d'écart) très attachantes.
C'est l'histoire croisée de Justine, aide-soignante dans une maison de retraite et d'Hélène, une vieille dame au passé singulier. De fil en aiguille, l'auteur nous ballade entre début du siècle et époque actuelle, l'histoire se construit, on découvre Hélène, son illettrisme, ses talents de couturière, sa rencontre avec Lucien (ahhh que de sensualité lors des essayages de costume!), la guerre, leur bistrot, l'occupation et la planque de Simon. En parallèle, on apprend à connaitre Justine, si attentive à ses petits vieux et à son "frère" Jules.
Mais il est surtout question de transmission, d'héritage historique, car Justine collige dans son carnet bleu ce passé si riche, sur près d'un siècle. S'ajoutent deux intrigues que Justine cherche à comprendre:  une histoire de corbeau, qui passe des coups de fils anonymes depuis la maison de retraite pour inciter les familles à rendre visite à leurs petits vieux et l'affaire de l'accident de ses parents. 
Bref, pas une seconde de répit pour le lecteur, une fois commencé, difficile de le reposer! A lire, au coin du feu pendant les vacances, en pensant à nos grands parents ou nos parents vieillissants qui ont tant de choses à nous raconter!

1 commentaire:

  1. Tu prends bcp le train, non?
    Ca me fait penser à la pub mac do et le pressing
    Ad

    RépondreSupprimer

Ajouter votre avis, vos impressions, votre humeur :)