22 décembre 2014

Men, women and children

Le propos est le suivant : prenez une génération de lycéens 2.0 en pleine montée d'hormones, nés avec un iPhone à la place de la main. Prenez leurs parents, plus ou moins flippés, plus ou moins seuls, plus ou moins frustrés...et analyser leurs rapports, leurs modes de communication, leur vie amoureuse entre réseaux sociaux (Facebook, Instagram et autre Twitter), SMS, sites Internet.
Il en ressort un film original, doux-amer et plutôt bien fichu qui a fait résonner en moi deux cordes. La première, celle de la "fan_de_comédies_teenager_US".  Oui, j'aime les comédies romantiques de campus à l'américaine, dans lesquelles la fille à lunettes un peu boulotte se révèle être une bombe sans lunettes, avec bal de promo, cantine à l'américaine avec la brick de lait et les bus jaunes.
L'autre corde, c'est celle de la GEEK(ette). J'avoue ici ma quasi dépendance aux  réseaux sociaux, j'avoue un nombre inavouable d'envoi de sms/MMS par mois et une sensation parfois angoissante d’être ultra-connectée....Comme ces gamins, oui, j'ai déjà tapé puis effacé sans même l'envoyer un sms (comme si l'écrire suffisait à "combler une envie"), actualisé 100 fois ma boîte mail dans l'attente d'un nouveau message, checké  hystériquement mon compte FB.
Le film est porté par un casting séduisant: Jennifer Garner en mère flippée et Adam Sandler pour les "vieux" et Ansel Elgor (vu dans "nos étoiles contraires") ; la réalisation est en accord avec le propos puisque faite de bulles de sms, messages, mails qui s'apposent sur l'image comme elles s'apposent (s'imposent?) dans notre quotidien.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ajouter votre avis, vos impressions, votre humeur :)