3 janvier 2015

Chroniques de l'asphalte (3/5)

Je ne connaissais l'auteur que de nom, quand au hasard d'un échange de livres sur mon palier (...), je me retrouve avec le tome 3 des Chroniques de l'asphalte. Nous sommes samedi matin, j'ouvre, je lis la première chronique (c'est doux-amer), une deuxième, j'enchaîne. Midi approche et je ne veux pas quitter ces gamins qui aiment comme ils parlent. Vous l'aurez compris, je suis conquise! Que de poésie et de tendresse dans ce livre, où il est question d'adolescence un peu, d'amour beaucoup, de vie dans une cité, dans les années 80-90 entre 205 GTI et boums de fin d'après-midi. Avec une infinie simplicité, Samuel Benchetrit nous fait partager les émotions de ces petits adultes en devenir. Sous des airs légers, avec une plume pleine d'humour, chronique après chronique, on réalise la sagesse du propos. Si je devais retenir une phrase : "plus les battements d'un cœur sont détraqués, et plus certains s'y accrochent dans l'espoir de les réparer". Vraiment une très belle découverte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ajouter votre avis, vos impressions, votre humeur :)