17 juin 2015

L'ombre des femmes

Le film intello en noir en blanc de Philippe Garrel, talentueux réalisateur, que la presse encense. 
Loin d'avoir passé un mauvais moment (au pire, ca dure 1h15), j'avoue ne pas avoir été spécialement emballée par cette histoire d'amour qui manque cruellement ....d'amour! J'ai eu beau cherché, je ne l'ai pas perçu ...ni entre les amants (on sent vaguement le coté charnel de la relation et encore); quant au couple au centre du propos : pas une onnce de complicité, pas une lichette de fusion ni même de tendresse. Notez éventuellement la complicité dans le retour de Monoprix (cf.image): les poireaux pour Madame, la courgette pour Monsieur...
A voir pour le style : parigot/bobo/black and white!

1 commentaire:

Ajouter votre avis, vos impressions, votre humeur :)