20 février 2016

En attendant Bojangles

Il était en tête de gondole dans ma librairie locale, le #1, comme ils disent et j'avais lu une critique plutôt enthousiaste d'un blogueur apprécié! J'ai donc succombé (en version ePub pour ceux que ça intéresse)...et j'ai bien fait!
Ce fut le livre de mon samedi matin. Virevoltant, poétique, à la limite du surréalisme. On y découvre un couple amoureux : FOUS amoureux même; ils dansent comme ils respirent, sous les yeux d'une sorte de perruche (au doux nom de mademoiselle Superfétatoire) et de leur petit garçon. Ils mentent, non, ils arrangent la réalité; ils sont  fantaisistes diront certains, bargeots diront d’autres! On imagine leur maison, un univers à mi-chemin entre Alice au pays les merveilles et Boris Vian, avec des carreaux/jeu de dames dans un couloir, un joyeux bazar, une pile de courrier non ouvert, et la musique de Nina Simone en fond sonore.
Le livre alterne récit de leur fils, candide et touchant face à ce couple parental si original, et récit poétique du père au travers de lettres. La figure centrale c'est la mère, charismatique...Je n'en dis pas plus, juste que j'ai énormément aimé l'histoire drôle et émouvante de cette famille.

3 commentaires:

Ajouter votre avis, vos impressions, votre humeur :)