23 novembre 2012

Comme des frères



Comme des frères est un film drolissime et terriblement sensible et c'est ce mélange qui en fait un très bon moment de cinéma . Le scénario est plutôt simple, presque déjà vu, mais la réalisation de qualité, les acteurs épatants et une architecture originale (colimaçon dans le temps) donnent tout son charme! Le pitch, c'est le road movie d'un trio endeuillé composé de:
- Boris (François-Xavier Demaison) le quarantaine épanouie (en apparence du moins) belle caisse, bon job, une gouvernante anglophone, mais une solitude angoissante en trame de fond. 
- Elie (Nicolas Duvauchelle), trentenaire, pas tout a fait certain de ses choix professionnels et personnels, notamment en matière de couple et de désir de paternité
- Maxime (Pierre Niney) vingt ans adulescent, un peu rêveur ...
Ce qui les lie c'est Charlie, jeune femme fantasque décédée quelques jours plus tôt. Elle était l'ex du premier, la presque sœur du second et la baby sitter du troisième. Ils n'ont rien en commun si ce n est cette faille, cette absence qui les ronge et va les réunir pour 900 km. Tout m'a plu, j'ai ri mille fois, était émue, souvent, troublée aussi et épatée par cet improbable trio. Bref, foncez- y c'est 100% réussi ...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ajouter votre avis, vos impressions, votre humeur :)