29 juin 2014

G229

Ok, ça frôle la dépendance. J'en suis a mon 4ème livre de Jean-Philippe Blondel en quelques semaines mais le style, la brièveté me plaisent. 
Dans celui la, on est à la limite du roman, plutôt dans le récit à la première personne. Celui d'un prof d'anglais atypique et attachant qui mêle histoires de classes et de salle des profs, témoignages d'élèves, voyages scolaires, réunions parents/profs...
Le ton est souvent drôle puis se fait plus triste voire grave pour nous raconter un quotidien d'enseignant passionné. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ajouter votre avis, vos impressions, votre humeur :)