25 juin 2014

On a failli être amies

Régalade. A tous les sens du terme. Allez-y avant de diner.... La bande annonce m'avait fait imaginer un film assez sombre, une histoire de femmes pas tendre et je m'étais préparée mentalement façon "on n'est pas la pour rigoler"! Et pourtant ce film d'Anne le Ni est une vrai tragi-comédie: drole, rythmée, bien écrite, aux personnages sacrément attachants et aussi une joli réflexion sur la nature humaine et la trahison. Marithé, c'est Karine Viard, blonde, séparée épanouie (a priori) qui travaille avec passion dans un centre de ré-orientation professionnelle. Emmanuelle Devos, Carole c'est la brune, bourgeoise, femme d'un grand cuisinier, propriétaire d'un très bel hôtel-retaurant. Un jour, Carole débarque au centre professionnel pour un bilan de compétences. Elle est "à la croisée des chemins" et se gratte (tiens tiens, encore un délicat diagnostic de psoriasis/eczéma). En réalité, elle dépérit aux côtés de son grand chef étoilé de mari Roshdy Zem) qui l'appelle via un baby phone lorsqu'il a besoin d'elle en cuisine et cherche à fuire cette vie de notable provinciale. Sauf que le dit-mari se révèle plutôt charmant et va fasciner Marithé alors qu'une apparente amitié s'installe entre les deux femmes...le triangle amoureux est tracé, la situation se complique, l'humain se révèle diabolique quand il s'agit de sentiments amoureux. Les acteurs sont excellents: délicieuse Karine Viard (à chacun de des apparitions, je me disais "quelle grande actrice" et Emmanuelle Devos, impeccable. les hommes sont également irréprochables (que de tendresse dans les yeux de Philippe Rebbot).
Anne le Ni porte un très joli regard sur la trahison, le sentiment amoureux et la nature humaine (parfois vacharde quand il s'agit de sentiments) tout en ne négligeant pas de nous faire rire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ajouter votre avis, vos impressions, votre humeur :)