15 mars 2015

La surface de réparation

Merci à Babelio et aux éditions FLAMMARION de m'avoir permis de découvrir ce livre. 
Commencé à 8h un dimanche brumeux, avec pourtant une masse de boulot à faire, j'enchaînais  les chapitres sans pouvoir m'arrêter. C'est ce qui s'appelle être  embarquée! 
C'est l'histoire d'une rencontre entre un homme solitaire, entraîneur sportif, et son neveu Léonard. La plume est délicate, intelligente et fluide, même lorsqu'on y parle de football,  de "petit-pont",  de tirs du gauche et autres références footballistiques! Je redoutais un peu la trame sportive du roman et en réalité, elle n'est pas du tout gênante. Car il s'agit avant tout d'humains, de la croisée des chemins d'un homme que la vie n'a pas épargné, qui voit voler sa routine en éclats, d'un gamin, son neveu atteint du syndrome d'asperger et d'une mystérieuse et patiente psychiatre. 
Et même si l'on peut reprocher à l'auteur une certaine facilité, quelques bons sentiments, une trame narrative un peu simplette, l'ensemble vous happe, vous donne envie de croire au bonheur et aux rencontres salutaires. 
Roman  lu dans le cadre de "Masse critique" du site Babelio

2 commentaires:

  1. La fin effectivement un peu trop facile décevra certains lecteurs mais j'ai vraiment passé un bon moment...

    RépondreSupprimer

Ajouter votre avis, vos impressions, votre humeur :)