23 mai 2015

La loi du marché

Le cynisme des uns n'a d'égal que la détresse des autres. Bouleversant de réalisme et porté par un Vincent Lindon magistral. Très grand film sur notre époque.

PS: et un César infiniment mérité!

4 commentaires:

  1. D'accord avec toi copine. J'attendais ton avis avec impatience. Inquiétant et bouleversant. D'une justesse absolue.

    RépondreSupprimer
  2. Encore que je ne sais même pas si on peut parler de cynisme, tant on a du mal à désigner des responsables. Après tout le conseiller pôle emploi, le recruteur et même le patron du supermarché ne sont pas tant de mauvais bougres... Plutôt l'impression d'une grosse machine inhumaine qui broie tout sur son passage.

    RépondreSupprimer
  3. Tu as raison, c'est un cynisme quasi inconscient, comme tu le dis une machine sans pilote qui écrase l'humain...

    RépondreSupprimer
  4. Cynisme hors champ disons...
    Deux documentaires géniaux à ce propos: " Inside Job " (2010) - sur la crise des subprimes, et " Le prix à payer " (2014) - sur les paradis fiscaux.

    RépondreSupprimer

Ajouter votre avis, vos impressions, votre humeur :)