14 mai 2015

Un peu, beaucoup, aveuglément

Rien d'intello mais une vraie rom'com' comme on les aime: inventive,  très drôle et tendre !! Elle (Mélanie Bernier) est aussi canon que timide, il est bourru et attachant, ils sont voisins mais ne se voient pas. Lui (Clovis Cornillac) seul et isolé depuis des lustres, sorte de Géo trouvetou, passe ses journées cloîtré à inventer des casse-tests et à résoudre des équations sur son tableau noir; c'est un vrai solitaire, agoraphobe qui ne supporte que la présence de son meilleur ami. Elle, débarque pour enfin vivre en solo dans l'appartement mitoyen, se nourrit de thé, grignote des petits écolier et affectionne Picard et ses surgelés; c'est surtout une belle pianiste timide, qui rêve de réussir un concours de musique. D’abord bien décidés à se pourrir la vie, ils vont petit à petit s'attacher l'un à l'autre au travers de cette fragile mais bien réelle cloison. Il y a de très jolis moments et réflexions sur le couple, la solitude aussi, sur le désir au travers de ce mur (le vrai!) pas celui de Facebook, qui permet d’exacerber les fantasmes , de créer le mystère mais qui on le sait permet de se protéger, de ne pas se confronter, comme l'écran d'ordinateur des sites de rencontre. Et puis, parce qu'il faut y découvrir un orgasme musical assez réjouissant: courrez-y!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ajouter votre avis, vos impressions, votre humeur :)