11 novembre 2015

Le fils de Saul

Indéniablement le sujet du film est fort. Un prisonnier juif fait partie des ces prisonniers chargés d’assister les nazis; il nettoie les crématoriums, déshabille les autres prisonniers. Un jour, il découvre le corps d’un jeune garçon, qu'il croit être son fils, décide de lui offrir une sépulture.

En sortant du cinéma il y a 3 semaines je  commençais  la rédaction de ma critique par ces mots: "Comment avouer que l'on n'a pas été transportée. Difficile vu le sujet, l'admiration de la presse et les éloges du public. Il faudra donc expliquer ou trouver des excuses alors...Petite salle étroite mal fichue, je suis devant, il fait chaud, je n'avais pas le moral en y allant, j'ai oublié mes lunettes et le film hongrois sous-titré, c'est hard. 

À l'heure où je reprends la rédaction de la critique, les images sont toujours dans ma tête, les corps flous, la fumée, le visage de Saul dur, fermé, inébranlable et les sons sourds m'habitent encore...Comme quoi, il m'a marquée probablement plus que je ne pensais ce film. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ajouter votre avis, vos impressions, votre humeur :)