7 février 2013

Wadjda

A voir, absolument. C'est un bijou. 
C'est un des premiers films saoudiens, c'est le premier film d'une saoudienne, Haifaa al-Mansour, et ça parle de liberté, d'avenir....Rien que pour cela, courrez-y. Mais pas que. En plus de cela, c'est un grand film!
Le pitch c'est l'histoire de Wadjda, une gamine presqu'ado, saoudienne qui ne renonce pas à ses jeans et ses Converses, qui écoute du rock, et qui rêve d'un vélo pour faire la course avec les hommes, notamment avec son petit voisin. Sauf qu'en Arabie Saoudite, point de vélo point les femmes. Wadjda, qui est loin d'avoir les deux pieds dans la même Converse, va se fixer le challenge de gagner un concours : celui de la meilleure élève coranique, afin de décrocher la cagnotte qui lui permettrait de s'offrir l'objet de ses rêves. 
J'en suis sortie toute chamboulée, toute émue, les yeux bien humides. Parce que  le film nous donne a voir ce que l'on sait sans vraiment savoir (l'intimité du foyer saoudien, le polygamisme du père, le mélange de modernité et arriérisme, la place des femmes) et nous nous montre ce choc entre une petite fille rebelle et un ordre établi. C'est bourré de dénonciations infimes, d'humour et surtout d'optimiste; la dernière scène sans la dévoiler est époustouflante tant elle regarde vers l'avenir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ajouter votre avis, vos impressions, votre humeur :)