6 décembre 2013

Juste avant le bonheur

L'histoire, c'est celle de Julie, caissière, 20 ans, maman célibataire d'un petit Lulu qui devant le tapis de caisse rencontre  Paul un quinquagénaire riche et disponible. Déboulent Jérôme, le fils de Paul, médecin de campagne (attachant, c'est vrai...), sa remplaçante (ma préférée) et une ribambelle de personnages secondaires. 
Beaucoup de bons sentiments, des personnages blessés par la vie, abandonnés qui se reconstruisent ensemble...la recette miracle pour le "page turner". 48 heures de lecture incessante et pourtant au bout du compte le sentiment de se faire un peu avoir. 
Prêté par ma soeur qui m'avait assuré larmes et émotions. De l'émotion, oui (un peu trop même), comme dans ces séries de M6, le 26 décembre, après la dinde et les marrons. Des larmes, non, pas dans mon cas. Quant au style, faut pas être trop exigeant. Ça se lit à toute vitesse, ça ne se pose que difficilement mais ça s'oublie facilement!! A envisager pour les vacances sous un parasol ou un dimanche pluvieux. 

4 commentaires:

  1. Bizarrement, j'ai marché dans cette histoire.... C'est facile, pas trop prévisible mais un bon moment de détente...sous le parasol (enfin non, j'en ai pas) car lu cet été !

    RépondreSupprimer
  2. Pffff.... C'est la petite sœur d Anna gavalda? J ai failli laisser tomber au bout de 2 chapitres : les histoires où tout est blanc ou noir mais jamais gros ... (Style les gens a la caisse qui sont toujours désagréables j y crois pas) je vais dire un truc horrible mais heureusement qu'il y a l accident merci qd même moi je l ai lu en 24h :-))) du Anna gavalda je vous dis !!

    RépondreSupprimer

Ajouter votre avis, vos impressions, votre humeur :)