15 décembre 2013

Le chapeau de Mitterand

C'est un petit roman (ou fable? j'hésite...) à lire sans hésitation.
Je l'ai reçu de ma collègue américaine francophile à qui le titre a du plaire...quel bon choix Lisa. Merci ;)
Pour être honnête, je l'ai déballé plus vite que prévu (je remettrai le papier et le ruban pour le 24 décembre, promis) et je l'ai dévoré en un samedi (qui ne s'annoncait pas des plus rejouissants pourtant ...comme quoi, parfois la lecture soulage et apaise les maux). 
C'est ingénieux, divertissant et bien écrit, que demander de plus? 
L'histoire débute lorsque Daniel Mercier, monsieur lambda, se retrouve à côté de François Mitterand au restaurant. Le président oublie son chapeau et Daniel Mercier se l'approprie. Sa vie va alors être chamboulée...comme celle des 3 autres personnes dont le couvre-chef présidentiel  recouvrira la tête à un moment donné (une jeune femme qui ne parvient pas a quitter son amant, un "nez" en mal de création et un grand bourgeois qui va troquer le Figaro contre Libé devant son buraliste stupéfait ). Car ce chapeau a la fâcheuse tendance de ne pas rester longtemps en place: il se perd, se vole, s'abandonne. 
J'ai passé avec ce petit livre, un vrai bon moment de littérature et je le prête (comme le chapeau) à qui le souhaite. Je mets mes initiales, comme dans le revers du chapeau!

1 commentaire:

  1. Lequel Mitterand a du prendre le chapeau de Leon Blum lors d'un dîner au restaurant !

    RépondreSupprimer

Ajouter votre avis, vos impressions, votre humeur :)