18 janvier 2014

Philomena

Quel joli film de Stephen Frears: plein de pudeur, de tendresse et d'humour.
C'est tiré d'une histoire vraie: dans les années 50,  Philomena, une adolescente irlandaise se retrouve enceinte après une étreinte avec un bel inconnu lors d'une fête foraine. Comme châtiment, la voila au couvent encadrée de religieuses, en charge des  travaux ménagers les plus pénibles et avec le droit de voir son fils une heure par jour. Puis, son fils lui est retiré et est adopté par une famille américaine. 
50 ans plus tard, Philomena (merveilleuse Judi Dench), qui n'a pas perdu la foi (on se demande comment) ni sa grande bonté, ne parvient pas à oublier son enfant. Sa rencontre avec Martin (Steve Coogan), journaliste qui vient de perdre son boulot va la mener aux États-Unis sur les traces du fils perdu. Derrière la quête filiale, se trame surtout une superbe histoire humaine, rencontre entre un journaliste, intello sarcastique et Philomena, cette femme modeste mais hors du commun qui bouscule tous ses préjugés.
J'ai été épatée par les deux comédiens et la direction de Frears. Où comment les regards suffisent parfois à rendre compte de ce qu'ils s'apportent, parfois tendres, exaspéres, troublés.
Un vrai beau moment de cinéma

1 commentaire:

  1. Pop corn, j'aurais pu t'envoyer un commentaire au lieu de me fendre d'un article ?

    RépondreSupprimer

Ajouter votre avis, vos impressions, votre humeur :)