30 janvier 2014

Dallas buyer club

Petit bijou d'émotion. A voir !
L'histoire (vraie) c'est celle de Ron Woodroof, un électricien, cow-boy, homophobe, accro à la cocaïne et aux femmes (leurs fesses surtout) qui apprend qu'il est séropositif et qu'il ne lui reste que 30 jours à vivre.
Atteint comme il le dit, de cette "maladie de tapettes", il va lutter, en quête d'un traitement, d'abord l'AZT, (c'était l'époque des premiers essais cliniques), qu'il rejetera quelques temps apres pour un traitement, "plus soft", qu'il va chercher aux 4 coins du monde et qui va rendre plus supportable son quotidien. D'abord pour lui, puis pour des centaines d'autres, il fonde son buyers club où les patients contaminées pouvaient se procurer des médicaments non autorisés par la FDA. 
Tout m'a plu et intéressé: le propos, la réalisation, les interprètes (géants Matthew Mc Conaughey et Jared Leto), l’émotion qui se degage a chaque plan (oui, j'ai encore pleure)....
De ce réalisateur canadien Jean-Marc Vallée, j'avais vu et aimé CRAZY, beaucoup moins Café de Flore. Hier soir je suis sortie bouleversée, émue, emballée par ce film.
A voir, d'abord parce que c'est drôle (pour AD, oui, vraiment) et sublime!
J'y retourne ce week-end, tiens ;)

2 commentaires:

  1. Mouai...
    Effectivement bon jeu d acteur (Jennifer garner Duck face exceptée) mais long et un peu dérangeant par moment...
    En même temps y avait peu de choix (ds les films et dates) et pas très drôle en fait... Ad

    RépondreSupprimer

Ajouter votre avis, vos impressions, votre humeur :)