18 février 2015

Vincent n'a pas d'écaille

Merveilleusement fantastique ou fantastiquement merveilleux.
En 1h15 j'ai été emportée par ce conte moderne, où se mêlent humour, amour et douce folie!  

1 commentaire:

  1. Ça avait l air chouette...
    Mais j ai raté mon arrêt cine... Le prochain est ds plusieurs mois (ou une semaine pour un dessin animé)
    Ad

    RépondreSupprimer

Ajouter votre avis, vos impressions, votre humeur :)