27 janvier 2013

Alceste à bicyclette

Pas mal, sans plus...
Oui, Luchini est très bon, mais le scénario est un peu maigrichon. 
Certes, quel plaisir d'entendre Luchini jouer avec les alexandrins de Moliere, avec sa diction parfaite et son jeu brillant mais le reste est un peu inégal...
L'histoire c'est celle d'une rencontre entre Serge, une acteur de théâtre triste et solitaire, retiré sur l'île de ré  et une vedette de série de tf1, qui fait la une de télé poche.  La vedette télé vient proposer à Serge de remonter sur les planches pour jouer le Misanthrope.  Les répétitions commencent dans la maison: les deux acteurs intervertissant les rôles  et se défiant tour à tour, plus dans la compétition que dans l’échange.
Il y a beaucoup de jolis moments, de jolies scènes de bicyclettes sur les quasi-désertes routes charentaises, toutes les scènes de répétitions et surtout le final, triste,  pessimiste et troublant. Mais aussi des creux, des scènes un peu téléfilms et d'autres carrément inutiles : que faut-il comprendre a cette répétition avec la jeune star du X  ou encore Lambert Wilson qui manque se noyer dans un jacuzzi ?
Malgré tout, je ne peux pas dire que j'ai passé un mauvais moment, rien que pour le duo Luchini - Wilson et qui m'a donne l'envie de lire le Misanthrope.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ajouter votre avis, vos impressions, votre humeur :)