29 août 2014

Des lendemains qui chantent

Moyennement convaincue par cette comédie sur fond de socialisme...si ce n'est par Laëtitia Casta, plutôt radieuse et le plaisir d'entendre la chanson d'Anne Sylvestre "les gens qui doutent" interprétée par Jeanne Chérhal.
Même si l'on ne s'ennuie pas, le film manque de fond, de corps et d'histoire. Ça ressemble une petite BD historique dont la 1ère vignette serait le soir de l'élection de Mitterrand en 81 et la dernière en mai 2002, un soir que l'on voudrait oublier. Au milieu, des images d'archives, des retours sur les grands événements des 2 septennats, une histoire d'amour, 2 frères.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ajouter votre avis, vos impressions, votre humeur :)