31 août 2014

Nos étoiles contraires

Pas peu fière d'avoir lu le livre en anglais et avoir aimé cette lecture "jeunes adultes" (appréciez le qualificatif!), je tenais à voir le film (dont toute la jeunesse youtubeuse parle) [Oui, un jour je vous raconterai aussi que je passe des heures à regarder des vidéos make-up sur youtube]
Pour vous resituer l'histoire: Hazel et Gus sont deux ados cancéreux qui tombent éperdument amoureux. Le recul sur la maladie et la mort de ces deux êtres vifs, drôles, cyniques en faisait un livre étonnant. Reste que j'avais pleuré en lisant le livre, j'avais donc peu de doute sur les capacités lacrymales du film. Nous partons entre filles, mouchoirs dans le sac...espérant que le réalisateur aura su garder les côtés drôles et percutants du bouquin. Le résultat est relativement convaincant en terme d'adaptation mais le cynisme et la finesse clairement moins présents que dans le livre. Côté émotions, ce fut les montagnes russes. Car, si pendant la première heure, je me disais, c'est bon, les mouchoirs seront inutiles, dès la deuxième heure : ouverture des vannes, sanglots (je n'étais pas la plus bruyante), séchage de larmes, re-sanglots puis torrent de larmes jusqu'à la fin. 
Évidemment, ça n'a aucun intérêt cinématographique mais les deux acteurs rendent l'histoire plutôt crédible, et leur lovestory sonne assez juste. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ajouter votre avis, vos impressions, votre humeur :)