8 janvier 2012

La grand-mère de Jade

Commencé dans le TGV qui me transportait vers quatre jours de vacances (dans la petite maison perdue dans les montagnes pyrénéennes), j’attaque ce bouquin, acheté plusieurs mois auparavant. J'avais, de cette auteur lu "la vie d'une autre" et le sujet de celui-ci avait attiré ma curiosité. Ça commence comme cela:
"Tout de suite en apprenant la nouvelle, Jade avait décidé d'aller la chercher. Sa grand-mère Jeanne, sa Mamoune, avait perdu connaissance. On ne l'avait trouvée que le lendemain, étendue sur le sol de sa cuisine, dans la ferme savoyarde où elle vivait seule. Le soir suivant, alors que Jade se préparait pour sortir avec des amis, le téléphone avait sonné. Vingt-trois heures... Jade avait eu un mouvement de recul. À cette heure c'était sûrement Julien qui avait des bleus à l'âme, des envies de la revoir. Elle hésita, décrocha en soupirant, et entendit la voix de son père qui vivait en Polynésie depuis une douzaine d'années. Il lui raconta l'évanouissement de Mamoune et un malaise d'un tout autre genre : ses sœurs, les tantes de Jade, refusaient d'attendre et de considérer que cette faiblesse n'était que passagère. Cela pouvait se reproduire et c'était suffisant pour les trois filles de Jeanne qui habitaient à quelques encablures de sa maisonnette sans venir la voir. Elles avaient décidé de brandir la sécurité. Mamoune n'avait pas eu voix au chapitre et toute famille trop éloignée avait été exclue de la décision. Serge, le père de Jade, savait qu'il serait impossible de déraciner sa mère de quatre-vingts ans en l'invitant à vivre dans ses îles lointaines. De toute façon, personne ne lui avait demandé son avis. L'ordre de placement de Mamoune en maison médicalisée avait déjà été signé et ses sœurs l'avaient juste informé de la situation. Essaie de savoir ce qui se trame là-bas, avait-il dit à sa fille ce soir-là. Il paraît que c'est provisoire... Mais à son âge..."
C'est l'histoire de cette rencontre, une trentenaire parisienne, journaliste et écrivain en devenir qui recueille sa mamie adorée, une savoyarde érudit et passionnée de littérature. Elles vont cohabiter dans le petit appartement parisien de Jade, échanger, se soigner mutuellement, s'enrichir de leurs connaissances respectives! (Grâce a Jade, Mamoune surfe sur internet!) La moitié du bouquin fut dévoré (et annoté) dans le train, l'autre moitié, au chalet! A lire d'urgence.

4 commentaires:

  1. Un grand bol de tendresse! L'histoire de deux femmes qui s'aiment déjà et qui se redécouvrent. L'amour caché de la grand-mère pour la littérature et le rêve de la petite-fille de devenir écrivaine. Une fin surprenante et bouleversante. Ce livre mérite bien une oreille de chien!
    Commentaire de Dr Quinn ;)

    RépondreSupprimer
  2. voire 3 oreilles de chien, oui je suis d'accord! ;-)DrQuinn.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vivement que Sylvie testud en achète les droits pour faire un film!

      Supprimer
  3. non!!!! je vous en prie!!! dieu du cinéma et des droits d'auteur....

    RépondreSupprimer

Ajouter votre avis, vos impressions, votre humeur :)