21 juillet 2013

Grigris

Un joli film tchadien qui raconte l'histoire de Grigris un jeune homme à la jambe paralysée, qui rêve d'être danseur. La nuit, sa jambe se révèle un atout, comme un instrument de souplesse extrême qu'il maîtrise et qui lui rapporte quelques billets le soir venu. La journée, la vie de Grigris est moins réjouissante: réduit à son seul handicap, il aide sa mère à laver le linge du village,  bricole avec son oncle, et traîne sa jambe dans les rues du village.
Sauf que, son oncle tombe malade et pour payer le traitement Grigris plonge dans un trafic d'essence. De mensonge en trafics, Grigris va devoir fuir la ville avec Mimi (Ahhhhh sublime Mimi), une femme qui oscille entre résignation  face à sa prostitution ("faut bien payer les factures" lâche-t-elle) et fardeau. Les deux amants meurtris se réfugient dans un village de brousse. Pour y trouver enfin la paix? Sans trop dévoiler la fin, ça ressemble à un de ces contes africains que je lisais petite, avec une superbe fuite des jeunes amants et leur salut grâce au village de femmes.
Dans ce film, filmé avec beaucoup de délicatesse, sans lourdeur, avec des longs plans silencieux, j'ai vu une métaphore du combat, d'un pays mutilé et de la revanche des femmes: très beau!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ajouter votre avis, vos impressions, votre humeur :)