23 juillet 2013

Paris à tout prix

Estival, léger, marrant : le feel good movie de ce mois de juillet. 
Entre "Tout ce qui brille" pour le coté girly, les Louboutins et "Né quelque part", pour le thème du retour au pays natal, le choc des cultures...
L'histoire, c'est celle de Maya, trentenaire d'origine marocaine, styliste branchée, parisienne jusqu'au bout des ongles qui roule en Smart (sur les trottoirs), collectionne les Louboutins et les PV pour stationnement gênant qui, après un contrôle routier,  est renvoyée au Maroc, pays qu'elle ne connait pas, qu'elle fuit, voire qu'elle méprise. Arrivée sur place, gros choc: dans la maison familiale, elle est confrontée à son grand frère qui, à coup de de canulars (scènes mythiques de pipi dans les buissons ou de deal avec les passeurs) est bien décidé à lui faire regretter ses clichés sur la Maroc. Ce retour est aussi l'occasion de retrouver sa grand-mère adorée mais aussi un père fermé (je n'en dis pas plus) et  des traditions qu'elle ne connait pas (plus?).
Les critiques sont plutot mauvaises, certes, on est loin du film de genre ou du cinéma d'auteur mais est-ce ce qu'on attend en ce mois de juillet caniculaire ? Personellement, voir Stéphane Rousseau en styliste exécrable, Maya en talons de 12 cm coincée entre une chèvre et une poule dans un bus, le tout saupoudré de gags assez marrants et d'un pincée de romantisme: ça suffit largement à égayer mes soirées. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ajouter votre avis, vos impressions, votre humeur :)