27 mars 2014

Réparer les vivants


Probablement l'un des plus beaux livres lus ces dernières années. 
Maylis de Kerangal : merci!!! Un vrai, un grand MERCI. Pour ce livre qui vous donne envie de tout arrêter, de ralentir pour mieux ressentir chaque mot, chaque phrase, pour en savourer la mélodie, la puissance et la beauté ! D'ordinaire, quand j'aime, je dévore. Là, je me délecte, je relis même des passages entiers, pour mieux m'en imprégner. 
Réparer les vivants, ce sont 300 pages qui racontent 24 heures d'une greffe cardiaque mais pas que. A la fois technique (la réanimation, le protocole, les gestes et leur précision) et profondément humain, ce roman est un joyaux. Et quel écho à l'actualité, alors qu'en janvier, la première transplantation de cœur artificiel était réalisée! 
Mes mots à moi sont tellement pauvres à  côté de ceux de l'auteur que je vous épargne la description des personnages : sachez juste qu'autour de Simon Limbre, le jeune surfeur, s'activent les vivants, ses parents Marianne et Sean, l'infirmier coordinateur, Cordélia, la jeune infirmière, et tant d'autres. 
Si vous n'en lisez qu'un, cela devrait être celui-la. Magnifique!!

3 commentaires:

  1. Que je suis heureux que tu aies tellement aimé ce livre ! Je suis encore tout rempli de ses mots et de ses émotions ! Tu écris que c'est le livre le plus merveilleux jamais lu depuis de nombreuses années ! Oui, je pourrais l'écrire moi aussi, si je n'avais pas entrepris de lire un auteur auquel je pense depuis longtemps dont l'écriture ce week-end m'a transporté d'une joie intense: Sylvie Germain dans son livre "Petites scènes capitales". Une pure merveille d'humanité et de délicatesse servie par une création littéraire d'une beauté solaire.

    RépondreSupprimer
  2. Oui tu as bien raison, c'est un roman magnifique ! Tu as de bien belles lectures ce printemps ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En revanche, côté cinema, c'est pas la joie;)

      Supprimer

Ajouter votre avis, vos impressions, votre humeur :)