26 janvier 2016

Ta façon d'être au monde

Camille Anseaume, il y a deux ans, m'avait laissée tremblotante avec un petit bijou de tendresse cynique et poétique :  "un tout petit rien". 
La revoilà avec une nouvelle pépite : un livre sur l'amitié et le deuil. Une fois la première page ouverte, impossible de reposer l'ouvrage.  Autour de ses héroïnes de 26 ans, amies d'enfance, aussi complémentaires qu'opposées, gravitent Nico, Oscar, Emilie, Nora,... leur bande de copains formée entre enfance et adolescence au gré de vacances bretonnes (?), bières et guitare sur la plage. Ceux-là sont soudés, à jamais.
Je ne veux pas trop dévoiler l'intrigue du roman mais tout y est juste et habile y compris sa construction, étonnante. Les pronoms personnels se mêlent:  "tu" devient "elle"..."la petite fille" devient "je". "Elle" devient "nous" aussi, lecteurs. 
Je suis admirative par tant de talent littéraire, un peu envieuse aussi. Camille Anseaume manie le zeugma (cher aux jurys du masque et la plume), parvient à nous faire rire de sujets graves, nous fait pleurer (page 170, je séchais discrètement mes yeux!) et plus de 10 fois j'ai eu envie de relire pour mieux m'imprégner de si jolies phrases.
Chapeau Madame! 
#zeugma 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ajouter votre avis, vos impressions, votre humeur :)